Forum des Jeunes Chercheurs Dijon 16 Juin 2011

Publié le par Jean-Luc Petit

Ecole Doctorale Université de Bourgogne                      FJC                                  BIOTechno 2011

 


XVIIe FORUM DES JEUNES CHERCHEURS

16 et 17 Juin 2011 à Dijon 

Conférence plénière

Les neurosciences retrouveront-elles
le sens de l’action humaine?

Jean-Luc PETIT

Université de Strasbourg

& Laboratoire de Physiologie de la Perception et de l’action (Collège de France)

 

Les neurosciences sont engagées dans une entreprise d’objectivation ou de naturalisation de concepts tels que : action, langage, socialité, etc., des concepts auparavant seulement accessibles – et qu’on aurait pu croire exclusivement accessibles – aux sciences humaines (sciences de la société et de la culture).

Pour réduire ou contrôler la polysémie  apparente de l’action et revenir à l’univocité des faits, les neurosciences ont  conçu des méthodes indirectes (enregistrements cellulaires sur modèle animal, lésions ou handicaps, imagerie cérébrale) qui ont permis de corréler individuellement une variété d’aspects de l’action humaine avec des patrons d’activité neurale spécifiques dans le cerveau.

Fortes de ce succès les neurosciences sont désormais tentées de déduire de la cartographie fonctionnelle du cerveau une « explication causale » des propriétés de l’action humaine comme composante de la nature de l’homme.  Mais il reste douteux que de simples corrélations fonctionnelles intra ou intercérébrales puissent  suffire à rendre compte du tissu dense des relations de sens entre les personnes humaines interagissant dans le contexte des ensembles sociaux.  

Publié dans philosophie

Commenter cet article